Conseils pour la mise en œuvre de la méthode Montessori à la maison

Appliquer la méthode éducative Montessori à la maison, c’est tout à fait possible. Le principe reste le même. Il consiste à développer l’autonomie et l’intelligence de l’enfant avec différentes activités. Pour ce faire, il faut l’encourager à les réaliser tout seul. En manipulant et en observant les matériels mis à sa disposition, l’enfant finit par optimiser son savoir-faire et à aimer le travail individuel. Il va également avoir plus de confiance en lui. Il reste à savoir si les parents vont réussir à appliquer cette pédagogie chez eux sans le guide d’un expert. Voici justement un guide pratique qui pourrait leur être utile. Pour réaliser cet article, nous nous sommes inspirés du site https://decouvrir-montessori.com/

Les règles de base de la pédagogie Montessori à la maison

Appliquer la pédagogie Montessori à la maison, c’est appliquer les règles de base en vigueur dans toutes les écoles Montessori. Tout commence par la création d’un environnement adapté aux besoins de l’enfant selon son âge. Entre 0 et 6 ans, il se trouve dans la phase nommée « l’esprit absorbant ». Cela signifie qu’il donne une attention particulière à son environnement. Le développement de son esprit et de son intelligence se fait en fonction de ce qui est interdit et de ce qui est autorisé. En outre, l’enfant a tendance à imiter des gestes.

Ainsi, pour assurer son développement, il faut organiser la maison de façon à ce qu’il puisse se déplacer en toute liberté et en toute sécurité. Il est tout aussi recommandé de toujours favoriser l’apprentissage et de réduire les interdictions. Au lieu d’empêcher l’enfant de monter ou de descendre l’escalier, il vaut mieux le guider à faire cette tâche comme il se doit. Il en est de même en ce qui concerne l’ouverture et la fermeture des portes. Avec un bon apprentissage, il peut éviter de coincer ses petits doigts.

Quelques détails sur la création d’un espace convenable à l’enfant

Selon la méthode Montessori, l’évolution d’un enfant dépend pratiquement de son lieu de vie. Il doit s’y sentir à l’aise et en sécurité. C’est dans cette seule condition qu’il peut devenir autonome. Ainsi, il est du devoir des parents de bien choisir l’agencement de la maison et de fournir à l’enfant tous les matériels nécessaires. Il n’est pas nécessaire d’investir dans l’achat d’objets trop coûteux. Il suffit de faire avec les moyens disponibles. Bien entendu, les matériels doivent être faciles d’accès. Ainsi, au lieu de les ranger dans des armoires ou des bacs fermés, il vaut mieux les disposer sur des étagères adaptées à la taille de l’enfant. En même temps, il faut lui apprendre à les manipuler soigneusement.

Notons que chaque activité est présentée sur un plateau ou un panier spécial. Aux parents de faire la présentation à l’enfant et à l’inciter à les faire tout seul. Lorsque ce dernier a terminé une activité en particulier, il doit avoir pour habitude de ranger le plateau et de le remettre à sa place.

En matière de pédagogie Montessori, il est également recommandé d’utiliser des objets d’apprentissages pratiques comme des cuillères, des bols ou encore des cruches. Le but est de faire en sorte que l’apprentissage se fasse dans le calme et le fait de manier les matériels ne soit pas une source de frustration pour le petit. Les chaises et les tables sont aussi des outils très importants. L’enfant doit pouvoir les déplacer d’une pièce à l’autre.

Un guide et un cadre adéquats pour chaque activité à réaliser

Comme il a été indiqué auparavant, un enfant de 0 à 6 ans est encore en âge d’imitation. Il va reproduire chaque activité que ses parents lui présentent. Ainsi, il faut qu’elles aient un début et une fin. Cela rend possible l’apprentissage par l’expérience et la répétition. Il est tout aussi important de donner à l’enfant un outil adapté à son âge, à sa taille et à sa force physique. Toutefois, il faut que le matériel mis à sa disposition lui permette d’apprendre et de comprendre les choses. Dans le cas contraire, il ne pourra pas développer sa capacité intellectuelle.

Par exemple, au lieu de lui donner du plastique, les parents doivent lui offrir un verre ou bien une tasse en porcelaine. En brisant l’objet, l’enfant va découvrir qu’il était fragile et qu’il fallait le manier avec plus de soin. Le guide, c’est également très important. Les parents sont tenus de montrer le bon exemple à travers leurs gestes. Le but est d’inculquer à l’enfant la bonne manière de manier le matériel. Évidemment, les parents doivent adopter une attitude bienveillante. En effet, il faut considérer comme un être à part entière. Cela signifie qu’il est indispensable de le laisser évoluer à son propre rythme et de ne pas le comparer à un autre.

Initier l’enfant à l’amour de la nature

Pour appliquer la pédagogie Montessori à la maison, il est également nécessaire de mettre l’enfant en contact avec la nature. Le but est de l’apprendre à s’occuper des plantes ou des animaux, à apprécier la beauté de l’environnement et à le respecter. Si vous ne disposez pas d’un espace vert ou s’il n’y a pas de parc à proximité de votre lieu de domicile, il n’est pas nécessaire de prévoir un grand déplacement. Il faut faire avec les moyens du bord.

A titre d’exemple, vous pouvez mettre dans des contenants des éléments naturels que l’enfant peut toucher et soigner sans le moindre danger. N’hésitez pas à changer le contenu des récipients régulièrement afin que le petit puisse faire de nouvelles découvertes.

L’autocorrection, c’est très important !

Si l’enfant a du mal à comprendre et à maîtriser une connaissance ou un principe que vous lui avez inculqué, selon la pédagogie montessori, il ne faut pas trop insister au risque de le frustrer. Pensez seulement qu’il n’est pas encore prêt pour ce genre de chose. Ainsi, il vaut mieux mettre l’activité de côté et la reprendre plus tard.

En outre, lorsque votre enfant réalise une activité, vous devez l’encourager à vérifier s’il a fait les choses correctement. En d’autres termes, il est nécessaire de lui permettre de comprendre ses erreurs. La plus grande récompense de l’enfant devrait être sa satisfaction d’avoir accompli un bon travail. Ainsi, il faut éviter de lui promettre une récompense en nature pour le motiver à faire la tâche avec soin ou bien de le punir s’il fait tout de travers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *